Typographie multiplateforme « responsive »


Centrée sur la perfection de l'objet statique, la pensée mécaniste, dans la pratique du design graphique, a longtemps conditionné le designer à tenter un contrôle complet des surfaces statiques qu'il utilisait. Dans un contexte d'interactivité Web multiplateforme où l'information est générée dynamiquement et l'interface personnalisée par l'utilisateur, cette approche est techniquement utopiste. D'abord par la diversité des fureteurs, puis par celle des résolutions à l'écran, elle est aujourd'hui rendue véritablement obsolète, alors que l'utilisateur social agit. Il est un participant au coeur d'un récit commun et partagé en temps réel, contribuant à façonner l'environnement d'expérience interactive dans lequel il évolue. Par incidence, le langage visuel de la nouvelle esthétique systémique.




La diversité de la densité des pixels complexifie, à nouveau, le design d'information multiplateforme. Au-delà une mise en page dynamique, le designer doit maintenant envisager une stratégie typographique sensible, dite « responsive », afin d'assurer une communication fluide, une image cohérente et homogène, entre les différents surfaces numériques dont la densité en pixels varie beaucoup au pouce carré. Cet article, Responsive Typography : The Basics, préparé par Information Architects (iA), axé sur les spécificités typographiques multiplateformes, survole certaines difficultés propres à la mise en page considérant la diversité de la densité des pixels.
 

Rechercher dans ce carnet

© 2008-2015 Tous droits réservés Carnet Weblog / UQAM, sauf exception.
Adaptation par EFM Group Inc UQAM